Bonnes résolutions pour 2013

Demain arrivent les bonnes résolutions pour 2013. Qu’avez-vous décidé : faire du sport, perdre du poids, manger ou boire moins…

Peut-être allez-vous être plus altruiste : aider ceux qui en ont besoin, réduire l’empreinte carbone. Mais que deviendra votre bonne résolution dans quelques jours ?

L’excuse du Nouvel An pour modifier nos comportements et prendre de bonnes résolutions laisse une large place à l’échec. Malgré tout, chaque année, nous continuons à prendre de bonnes résolutions à la même date, sans doute parce que nous avons décidé que ce serait mieux pour nous de profiter de l’occasion pour le faire, les autres le font bien, eux…
Richard Wiseman, professeur de psychologie à l’université de Hertfordshire, a étudié les bonnes résolutions du Nouvel An prises par 5000 personnes. Seulement une personne sur dix les a respectées.

Si vous êtes comme la plupart des gens, je pense que vous respectez rarement vos bonnes résolutions du Nouvel An. Peut-être vous posent-elles des difficultés parce qu’elles sont trop ambitieuses. Ou peut-être abandonnez-vous parce que les progrès immédiats sont difficiles à voir. Quelle que soit la raison, il est possible d’adapter votre approche de la chose pour vraiment obtenir ce que vous souhaitez.

Si vous voulez respecter vos bonnes résolutions pour 2013, vous devez avant tout faire le tri dans ce que vous pouvez ou non mener à bien. Définissez des résolutions plus efficaces et réalistes, qui vous offrent un soutien et qui vous guident en direction du destin que vous souhaitez. Générez un élan impossible à stopper en prenant des résolutions qui mènent à de petites victoires permanentes.

Axez-vous sur les changements que vous voulez réellement réaliser dans votre vie. Voulez-vous perdre du poids ? Arrêter de fumer ? Reprendre vos études ? Écrire un roman ? Il existe énormément de choses petites et grandes que chacun d’entre nous pourrait souhaiter. Donc, pour les réaliser, vous devez avant tout  vous mettre en mouvement. Tout est question d’attitude, d’objectifs, et de prise de décision.

Un avenir plus favorable, une vie plus heureuse, un corps en meilleure forme et un esprit plus riche débutent avec des convictions de vainqueur.

Les idées déterminent notre destin et plus elles sont encourageantes, plus nous sommes en mesure de réaliser nos objectifs.

 

Croyez-le…

Les croyances favorables telles que « Je peux le faire », « Je dispose de moyens formidables pour réussir » ont été forgées à travers vos expériences, spécialement au cours de votre enfance. De la même manière, les croyances nuisibles ou restrictives telles que « Je suis un incapable », « Je ne mérite pas de gagner », « Je n’ai pas le droit de réussir » ont été forgées très tôt dans votre vie.

Pour gagner à chaque tentative, vous devez formuler et vous accrocher à 5 idées fortes.

Vous devez littéralement transformer ces idées qui vous limitent et vous êtes bien entendu capable de le faire parce que tout comme elles ont été conditionnées (par les expériences, les idées…), elles peuvent être inversées, restructurées et modifiées.

Demandez, contemplez et intégrez les réponses aux 5 questions clés suivantes. Pour chaque affirmation, notez votre niveau de conviction de 1 à 5.

 

1. Est-ce que je le mérite ?

C’est à propos de vous. Quel est votre niveau d’amour-propre ? « Est-ce que je le mérite, ai-je le droit de connaître la réussite et de rester fidèle à mes résolutions ? », « M’est-il permis de rester équilibré plutôt que stressé et rejeté ». Ressentez cette question dans votre corps tout entier. C’est une étape cruciale que votre corps et votre esprit doivent accepter et intégrer.

 

2. Suis-je capable de le réaliser ?

La partie suivante se rapporte au plan que vous avez conçu pour réaliser votre objectif. « Suis-je capable d’agir de manière appropriée en respectant les différentes étapes que j’ai fermement décidé et qui me mèneront au succès ? » Lorsque vous avez répondu de manière affirmative à cette question, intégrez ceci dans votre corps et votre esprit. Vous ne devez pas seulement le savoir de manière cognitive, mais aussi sur le plan émotionnel. Votre corps n’est pas constitué uniquement d’un cerveau cognitif, mais également d’émotions et d’idées. C’est le système en entier qui doit l’accepter.

 

3. Est-ce avantageux pour moi ?

Ceci se rapporte aux procédures et aux comportements. « Les procédures et les comportements nécessaires me sont-ils avantageux ? » C’est une question cruciale. Les procédures et les comportements doivent être moraux, pratiques et terre-à-terre. Évaluez et déterminez si vos procédures sont avantageuses. Sinon, modifiez-les. Vous ne souhaitez pas simplement définir des objectifs dans votre vie, vous devez être en harmonie et vivre en phase avec vos convictions profondes.

4. Est-ce concevable ?

Ici, nous devons considérer le chemin à accomplir pour atteindre votre objectif. « Suis-je persuadé qu’il m’est possible de réaliser mon objectif ou ma résolution en suivant ces étapes avantageuses ? » Le chemin pourrait être long ou difficile. Vous devez bâtir la conviction qu’il est concevable de suivre le chemin menant à un succès grandiose. Vous devez endurer et jamais abandonner, même lorsque cela devient difficile.

 

5. Le résultat final est-il pertinent ?

Ce point analyse le résultat lui-même. « L’objectif est-il en phase avec qui je suis ? » De nouveau, c’est un problème d’harmonie. Spécifiez le « pourquoi » de l’objectif et vous découvrirez si vous ce que vous voulez vraiment est pertinent ou non.

 

Il existe 5 facteurs communs lorsqu’il est question d’atteindre n’importe quel résultat :

  1. vous,
  2. le plan,
  3. les procédures et les comportements,
  4. le chemin et
  5. le résultat lui-même.

La conviction que vous formulez pour chaque élément bâtira un système de croyance de vainqueur qui vous donnera la capacité de réaliser tout ce que vous voulez réellement dans votre vie.

En fait, la méthode est simple : il faut mettre des mots sur les choses, il faut formuler les objectifs et les moyens, et faut enfin s’approprier la réussite avant même de commencer.

 

Si vraiment vous voulez, cette année encore, tenter l’aventure de la bonne résolution, nous allons mettre en place une stratégie qui mettra toutes les chances de votre côté.
Nous allons traiter votre bonne résolution, comme on traite la détermination d’un objectif, c’est la même chose en définitive.

Lorsque l’on veut déterminer un objectif, la meilleure méthode consiste à passer par une liste de questions à se poser

1.    Qu’est-ce que je veux ?
2.    Mon objectif est-il formulé positivement ?
3.    Est-il réalisable ?
4.    Mon objectif ne dépend-il que de moi ? Qu’est-ce qui ne dépend que de moi pour atteindre mon objectif ?
5.    Mon objectif est-il formulé avec précision ?
6.    Pourrait-il y avoir des inconvénients à atteindre mon objectif ou des avantages à ne pas l’atteindre ?
7.    En quoi l’objectif est-il important pour moi, que va-t-il m’apporter ?
8.    Par rapport à mon objectif où est-ce que j’en suis ?
9.    Qu’est-ce qui pourrait m’empêcher d’atteindre mon objectif ?
10.    De quoi ai-je besoin pour atteindre mon objectif ?

 

Pour ceux qui préfèrent les images au texte, nous pouvons résumer cette démarche à travers ce tableau

 

 

 

 

Maintenant, adaptons notre questionnaire à notre résolution.

 

1.    Qu’est-ce que je veux ?

Vous avez sans doute plein d’idées mais contentez-vous d’en adopter une, la plus importante à vos yeux. Il est déjà bien assez difficile d’agir sur un seul point, mettez toutes les chances de votre côté.

2.    Ma résolution est-elle formulée positivement ?

Entre : « je veux être gentil » et « je veux être moins méchant »; dans le premier cas, votre cerveau retiendra « gentil » et dans le second, il retiendra « méchant ». Inutile de s’étendre sur le sujet, je pense que vous avez tous compris l’importance de la formulation positive.

3.    Est-elle réalisable?

Dans le cas contraire, ne perdez pas votre temps et passez à la résolution suivante.

4.    Ma résolution ne dépend-elle que de moi ? Qu’est-ce qui ne dépend que de moi pour mener à bien ma résolution ?

Il sera beaucoup plus facile d’atteindre votre but si tout ne dépend que de vous. Si vous aviez décidé de vous joindre à une expédition humanitaire à l’autre bout du monde en prenant une année sabbatique et que vous êtes marié(e) avec des enfants, vous vous rendrez rapidement compte que tout ne dépend pas que de vous. Il vous faudra sans doute examiner  plus attentivement la question numéro 3.  

5.    Ma résolution est-elle formulée avec précision ?

Si, par exemple, vous avez décidé de maigrir, la simple résolution « cette année, je vais maigrir ne suffira pas ». Vous devez fixer des règles, perte de poids, délais, méthodes, moyens de contrôle…

6.    Pourrait-il y avoir des inconvénients à appliquer ma résolution ou des avantages à ne pas l’appliquer ?

Reprenons l’exemple de la question précédente qui nous ramène également à la question numéro 4. Vous avez décidé de perdre 10 kilos, c’est votre choix. Malheureusement pour vous, si votre conjoint vous préfère avec des formes, il se pourrait que votre résolution puisse mettre en péril l’harmonie de votre couple… Dans ces conditions, que faites-vous, que devient votre bonne résolution ?

7.    En quoi ma résolution est-elle important pour moi, que va-t-elle m’apporter ?

Là, ça se passe de commentaires, si elle ne vous apporte rien, changez !!!!

8.    Par rapport à ma résolution où est-ce que j’en suis ?

Si vous n’avez pas encore commencé, cette question se posera par la suite. Remontons à la question 5, vous vous êtes fixé des règles : perte de poids, délais, méthodes, moyens de contrôle… vous devez maintenant vérifier périodiquement si vous tenez vos engagements, sinon rectifiez rapidement le tir et retournez dans le droit chemin.

9.    Qu’est-ce qui pourrait m’empêcher d’appliquer ma résolution ?

Remontons à la question 4, vous avez réglé le problème de votre départ, votre famille est heureuse pour vous. Pas de chance, surcroît de travail, votre employeur repousse votre congé sabbatique… Bien entendu, il existe des solutions comme par exemple démissionner mais est-ce que c’est ce que vous voulez vraiment ?

10.    De quoi ai-je besoin pour mettre en œuvre ma résolution ?

Faites la liste de tout ce qui va être nécessaire, tant sur le plan moral que sur le plan matériel…

 

Suivez-moi pour la suite de cet article : Comment tenir vos bonnes résolutions

 

N’hésitez pas à me laisser vos bonnes résolutions en commentaires et à me tenir au courant de votre avancement.

 

 

Articles similaires